Takao Tan­abe a créé des œuvres d’art depuis plus de six décen­nies. Né en 1926 à Seal Cove, situé sur la côte nord de la Colombie-Britannique, l’artiste a eu très peu de con­tact avec le monde artis­tique dans ses pre­mières années. Dans sa jeunesse, Tan­abe accom­pa­g­nait sou­vent son père qui fai­sait de la pêche com­mer­ciale sur la riv­ière Skeena. Pen­dant la sec­onde guerre mon­di­ale – ses années d’adolescence – Tan­abe et sa famille ont été détenus, avec d’autres cana­di­ens d’origine japon­aise, par le gou­verne­ment cana­dien dans les camps d’internement.

Suiv­ant la libéra­tion, Tan­abe a fait des études à la Win­nipeg Art School de Winnipeg(1946–49) avec l’intention au départ de devenir pein­tre de pan­neaux. Il a passé les années 1951 et 1952 à New York où il tra­vail­lait auprès d’éminents expres­sion­nistes abstraits comme Hans Hof­mann à la Brook­lyn Museum of Art School. Tan­abe a con­tinué ses études à la Cen­tral School of Arts & Crafts à Lon­dres en Angleterre et ensuite est parti à Tokyo pour étudier à l’University of Fine Arts de Tokyo (1959). Entre 1960 et 1962, Tan­abe a voyagé

dans l’est des États-Unis, ce qui l’a amené à renou­veler de son intérêt pour le paysag­isme. En tant que péd­a­gogue, Tan­abe a tra­vaillé à la Van­cou­ver School of Art (main­tenant la Emily Carr Uni­ver­sity of Art and Design) de 1962 à 1965 et de 1967 à 1968, et en 1973 jusqu’à 1980, il a occupé le poste de chef des arts visuels au Banff Cen­tre. Tan­abe est le récip­i­endaire de plusieurs titres hon­ori­fiques, entre autres doc­teur hon­oris causa de l’University of Leth­bridge et de la Emily Carr Uni­ver­sity of Art and Design. Il a été nommé mem­bre de l’Ordre de la Colombie-Britannique et de l’Ordre du Canada, et en 2003, il a reçu le Prix du Gou­verneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Les œuvres de Tan­abe sur papier — dessins, estam­pes et aquarelles, se trou­vent dans une classe à part, unique pour la déli­catesse et la maîtrise de leur com­po­si­tion. En même temps ce sont des œuvres qui offrent des balises mon­trant les étapes des études, des expéri­ences, et l’évolution de l’art pic­tural de l’artiste. En tant qu’institution spé­cial­isée dans les œuvres sur papier, la Burn­aby Art Gallery a le plus grand

hon­neur de présen­ter, pour la pre­mière fois, l’étendue des com­po­si­tions sur papier de Tan­abe. De nom­breuses œuvres de cette expo­si­tion sont présen­tées au pub­lic pour la pre­mière fois.

Les œuvres de Takao Tan­abe sont exposées et col­lec­tion­nées au niveau inter­na­tional. Les intérêts de cet artiste ont cir­con­scrit le sujet du paysage de la Colombie-Britannique en allant de l’abstraction au réal­isme, pour revenir à l’abstraction. Tan­abe con­tinue à puiser son inspi­ra­tion dans le paysage de la Côte Ouest en main­tenant un ate­lier à Parksville sur l’île de Van­cou­ver. À tra­vers des var­iétés de représen­ta­tions formelles de lieu, la car­rière dis­tin­guée de Takao Tan­abe con­tinue à offrir de nou­veaux hori­zons, nous rap­pelant encore une fois les vastes et mys­térieux domaines que nous habitons.
La Burn­aby Art Gallery recon­naît le sou­tien financier de la Ville de Burn­aby, le Con­seil des arts de la Colombie-Britannique, le Départe­ment du Pat­ri­moine cana­dien — Pro­gramme d’aide aux musées, la Van­cou­ver Foun­da­tion, et le McMas­ter Museum of Art.