Paysage


Paysage

Lieu, Milieu

Alors que les ten­sions de la Deux­ième Guerre mon­di­ale mon­taient entre les forces de l’Axe et les Alliés, le gou­verne­ment cana­dien a adopté une poli­tique d’internement et de tra­vail forcé pour sa pop­u­la­tion cana­di­enne d’origine japon­aise. En 1942, à l’âge de 16 ans, Tan­abe a été forcé de quit­ter sa mai­son à Prince Rupert pour aller vivre dans la val­lée du Slo­can à l’intérieur de la Colombie-Britannique. Après deux ans d’internement dans un camp, Tan­abe a réussi à se faire trans­férer dans une prison agri­cole au Man­i­toba. C’est ainsi qu’il a eu ses pre­miers con­tacts avec le paysage des Prairies. Après la fin de la guerre, Tan­abe a com­mencé ses études d’art à la Win­nipeg School of Art. Ses pre­mières œuvres révè­lent ses explo­rations avec les couleurs et les formes pour créer des éten­dues de terre abstraites mais tout de même recon­naiss­ables, et aussi mar­quent le début de sa fas­ci­na­tion pour l’immensité des Prairies.